Nos baroudes

Roadtrip au Nord Ouest de l’Argentine

 

Salut les Baroudeurs!

Après notre découverte de l’Uruguay, nous voilà de retour à Buenos Aires pour retrouver des amis venus du Canada!
Pendant 10 jours, nous allons Barouder ensemble dans la capitale puis dans le Nord Ouest de l’Argentine.

 

Quelques jours à Buenos Aires


Pour se remettre de notre baroude Uruguayenne, nous avons préféré passer quelques jours à Buenos Aires avant de partir à l’aventure.
P
our plus de confort et d’économie, nous avons troqué l’auberge de jeunesse contre un appartement Airbnb. En plein coeur de Recoleta, nous retrouvons le luxe des chambres privées et de la machine à laver gratuite !
Au programme : découverte de la ville, de la gastronomie et de la vie nocturne pendant 3 jours. Même si nous connaissions déjà bien Buenos Aire, nous avons pu quand même découvrir de nouvelles adresses.

Pour connaitre tous les lieux à découvrir dans Buenos Aires (monuments, parcs, musés…), rendez-vous sur notre article dédié :

To Do List de la Baroude – Buenos Aires

 

Notre meilleure découverte : Le Night Market à Palermo.

Cette place de la gastronomie asiatique développe un concept inédit qui se vit en plusieurs étapes :

  • Tout d’abord, il faut se diriger à la caisse pour échanger des pesos argentins contre la monnaie du lieu. Cette monnaie permet d’acheter de la nourriture et de la bière. Lorsque nous y sommes allés, 1 pièce de la monnaie équivalait à 100 pesos (environ 2€).
  • Ensuite, vous devez choisir ce que vous désirez manger selon les différents stands du lieu et le commander. Ce soir-là nous avons notamment le choix entre baos, raviolis, riz sauté, nouilles... Les entrées sont entre 1 et 2 pièces de monnaie locales et les plats entre 2 et 4 pièces.
  • Enfin, vous vous mettez à une table et attendez que l’on vous apporte votre dîner.

Une super expérience, pas si coûteuse et surtout une nourriture savoueuse et traditionnelle !

 

Départ pour notre Roadtrip Argentin

Disposant d’environ 5-6 jours, nous avons réfléchi pour partir vers une région pas trop éloignée et qui nous permetterait d’en prendre pleins les yeux. Après réflexions, nous avons choisi de partir pour un roadtrip entre Jujuy et Tucuman.

Comment se déplacer en Argentine ?

Pas très habitués aux distances argentines, nous avons un peu de mal à savoir comment nous déplacer. A savoir, il y a 3 possibilités : l’avion, le bus ou la voiture.

  • Pour nos dates et une réservation assez tardive, l’avion et le bus nous revenaient à peu prêt au même prix (environ 70€ par pers pour fraire Buenos Aires-Jujuy). La seul différence étant la durée du voyage : 3 heures contre 20 heures.
  • Concernant la voiture, la location pour 6 jours (kilomètres illimités) au départ (et retour) de Buenos Aires nous coutait environ 70€ par personnes avec la compagnie AVIS.
    Par conséquent, les kilomètres ne nous faisant pas peur, nous avons décidé de faire tout le voyage en voiture au lieu de payer un transport plus une location sur place.

Conseil:

Les frais de location pour récupérer puis laisser un véhicule dans des lieux différents sont excessifs. Par conséquent, il faut faire une boucle si on ne veux pas voir les prix s’envoler.
Dans notre cas, la boucle se fera donc au départ et retour de Buenos Aires.


La solution validée par tout le monde, nous prenons la route et c’est parti pour 20 heures de voyage. Heureusement, nous étions 3 à conduire donc, pas trop fatiguant et cela passa plus vite.

Conseil:

Attention si vous utilisez Maps.Me, l’application nous a sauvé de nombreuses fois, mais pour la route c’est autre chose. Plusieurs fois, l’application nous a fait sortir des grandes routes pour prendre des chemins de campagnes ou traverser des cours d’eau. Et tout cela avec notre petite voiture de location !

 

Jour 1: Jujuy Salta


Un peu fatigués tout de même par la route, nous décidons que notre première étape sera finalement Salta. Nous irons que le lendemain plus au nord pour rejoindre Jujuy.
Nous arrivons en ville tôt mais avec la pluie, ce qui nous ne nous empêchera pas de prendre un petit déjeuner et de nous balader rapidement en ville avant de rejoindre notre hébergement. Nous avons pu notamment découvrir que les multiples églises très colorées disséminées dans toute la ville.

 


Première aventure du voyage, l’hostel !

Nous avions reservé un hostel sur booking, mais difficile de le trouver avec l’adresse donnée sur le site. Après plusieurs tours en voiture, nous nous renseignons auprès des gens du quartiers et nous finissons par sonner à la bonne porte (soit disant). Le gérant ne semble pas trouver notre réservation, mais nous avons la confirmation sur booking. Il nous laisse quelques minutes le temps de préparer notre chambre, puis nous payons et profitons de l’immense maison avec piscine et billard pour reprendre des forces.
Toutefois, 1 heure après nous être installés, nous recevons un mail de booking nous disant que nous sommes toujours atttendu dans l’hostel reservé. Finalement, l’hostel avait mal renseigné son adresse sur le site et nous étions donc au mauvaise endroit. Toutefois, le contact avec le gérant était bon et les lieux très agréables, donc nous décidons de rester où nous sommes !

 


Durant l’après-midi, nous retournons nous balader en ville et nous profitons d’un bar juste en face de chez nous pour trinquer à ce premier jour de roadtrip!
Pas encore bien remis du voyage, nous ne pousserons pas la soirée jusqu’à très tard et le planning du lendemain est bien chargé !

 

 

Jour 2 : De Salta à Jujuy

 

Pour bien débuter ce deuxième jour, nous dévorons le super petit déjeuner préparé par notre hôte avant de reprendre la route en direction de Jujuy.

Une route déserte aux superbes paysages

Il n’y a pas tant de kilomètres entre les deux villes, mais beaucoup de choses à voir. Une grande journée nous attend !
La route est superbe entre montagnes et forêts, les paysages changent souvent et nous avons l’impression d’être seuls au monde! Il y a plusieurs miradors sur la route dont un que nous avons tout particulièrement apprécié: le Mirador Maimara. Le mirador offre une vue sur un petit village perdu et typique encerclé par des montagnes de toutes les couleurs..

 


Premier arrêt : Le site archéologique « Pucara de Tilcara »

Le site se se trouve à 1h30 au nord de Jujuy et permet de découvrir une forteresse construite par les Indiens Tilcara. Mais une fois arrivés devant le lieu, les prix nous semblent particulièrement excessifs.
Nous préférons à la place, prendre plus de temps pour les autres points d’intérêts de notre liste. Nous redesendons dans le centre de Tilcara pour visiter cette ville très
mignonne avec ses maisons de toutes les couleurs et une jolie place centrale où se trouve une féria.
Nos estomacs se faisant entendre, nous profitons de la feria pour acheter quelques empanadas à manger sur la route. Ici les empanadas sont plus petits que ceux que l’on a testé à Buenos Aires et avec des recettes typiques. Par exemple, l’empanadas au quinoa était une super découverte !

 


Arrêt suivant (et très attendu !) : Serranias del Hornocal.

Les montagnes des 14 couleurs ou plutôt le Mirador Hornocal se trouve à 1h30 au nord de Tilcara. C’est un des paysages les plus impressionants d’Argentine avec toutes ces couleurs. Il existe un sentier pour se rapprocher des montagnes et avoir de meilleurs points de vue. Malheureusement un léger mal de l’altitude et un emploi du temps serré nous oblige à scouizer la balade.
A savoir, la route pour atteindre le mirador est assez difficile, car très étroite et pleine de pierres. Donc attention si vous avez une voiture de location.

 


Il ne nous reste que que quelques heures de jours et 2h30 pour rejoindre le désert de sel, donc pas de temps à perdre ! Toutefois, on s’arrête quelques minutes pour se dégourdir les jambes et craquer pour un goûter à Purmamarca. Cette ville est toute petite et littéralement entourée de montagnes ce qui fait tout son charme. Malgrès le peu d’habitants, il y a beaucoup de boutiques de souvenirs et des vendeuses d’empanadas géantes cuites au barbecue.

 

 

Dernière découverte de la journée avant d’aller à Jujuy : Les Salinas Grandes

Pleins d’énergie, on part à l’assaut des montagnes bien valonnées pour arriver sur le magnifique désert de sel. Un super spectacle à perte de vue que l’on partage avec 2 ou 3 autres toursites maximum. Nous avons même la change de voir le soleil se coucher sur cette immense étendue. Nous en profitons aussi pour faire un concours de photo et une bataille de boule de sel !

 


Avant que la nuit tombe , nous faisons demi-tour pour ne pas trop conduire de nuit et arriver vite à Jujuy. Après 2h de route, nous arrivons en ville pour récupérer notre appartement (avec un peu de difficultés).

 

Conseil:

Lorsque vous réservez des appartements sur Booking, faites attention: parfois pour récuperer les clés, il faut appeler un numéro de téléphone. Si vous n’avez pas de carte sim argentine. Par chance à Jujuy, le gérant du kiosko d’à côté nous a aidé et prêté son téléphone.

 

Après avoir déposé nos afffaires, on fonce découvrir les spécialités culinaires de la région au restaurant La Viracocha. Très bonne adresse, nous avons pu y tester la viande de lama dans des recettes assez élaborées.

 

 

Jour 3 : Jujuy – Cafayate

 

Au planning du jour: descendre jusqu’à Cafayate. Pour cela, nous devons conduire 5 heures au milieu des montagnes.
On profite donc d’abord de Jujuy pour prendre un bon petit déjeuner et découvrir le centre ville avant de prendre la route.


Les paysages sont une nouvelle fois très diversifiés et nous laisse sans voix. Difficile de ne pas s’arrêter toutes les 10 minutes.


Premier arrêt : La Reserve Naturelle Quebrada de las Conchas.

Plus précisément, nous allons visiter la Garganta del Diablo et El Anfiteatro. Littéralement sur le bord de la route, ces formations rocheuses valent le détours. La roche a été naturellement creusée par l’érosion, ce qui a créé un immense canyon au sein même de la montagne. Evoluer au milieu de ces immenses failles, nous permet de jouer avec le puissant écho tout en profitant d’une vue unique.
A la Garganta del Diablo, nous avons pu escalader les roches, mais attention, il faut de bonnes chaussures et ne pas avoir le vertige !

 

Nous n’avons pas fait d’autres arrêts par la suite, ce qui nous a permis d’arriver pour déjeuner à Cafayate (à l’heure du goûter). Nous avons trouver un petit restaurant sans grand intérêt, mais satisfaisant sur la place centrale.

 

Direction notre hôtel/Cabanas : Hostal del Suri.

L’endroit est parfait, pas loin du centre ville, des petites cabanes fonctionnelles et un gérant très sympa. Dès notre arrivée, le gérant nous a donné une carte et tous les conseils pour visiter les environs.
Justement, nous avons essayé une de ses bonnes adresses le soir même. Trop tard pour aller visiter une bodega (vignoble) qui est le coeur du tourisme de la région, nous voulons quand même goûter au vin de la région. Grâce à la cave à vin sur la place centrale, ce fut possible.
Petite soirée bien sympatique dans la cour de l’hostel à tester le vin tout en papotant.

 

 

Jour 4 : Cafayate – Tucuman

 

Pour notre dernier tronçon du roadtrip, nous n’avons que 4h de route, ce qui nous laisse le temps de faire un peu de tourisme.
Sous les conseils du gérant de l’hotel, nous partons très motivés à la découverte des cascades de Cafayate. En effet, tout près de la ville, il est possible de faire une randonnée qui permet de découvrir 7 cascades.

Randonnée avec ou sans Guide ?

Après nous être un peu informés, nous avons vite compris qu’il existe deux écoles : celle avec guide et celle sans. Nous n’étions pas très bien équipés (shorts et baskets), donc nous avons préférés faire appel à un guide. Très vite, nous avons compris que nous avions bien fait pour les raisons suivantes:

  • Il n’y a pas de chemin clairement tracés. Nous avons souvent rencontrés des touristes un peu perdus ou empruntant des chemins dangereux.
  • Il n’y a aucune mesure de sécurité tout au long de la randonnée : pas de cordes, de ponts, de balises…
  • Nous n’étions pas équipés en conséquence : il faut des bouteilles d’eau, des bonnes chaussures de marche, un chapeau …

Nous pensons que pour les personnes expérimentés ou pour une petite distance, il est possible de le faire sans guide. Mais nous vous recommandons vivement d’en prendre un (ils sont à l’entrée du chemin) et cela ne coûte pas si cher.

Une randonnée… éprouvante !

Il existe plusieurs options selon la durée de randonnée souhaitée, 1h30 – 3h – 6h. Etant donné que nous avions de la route pour rejoindre Tucuman, nous avons opté pour la plus petite randonnée. Cette randonnée d’1h30 doit nous permettre de voir 3 cascades et ce pour environ 4€ (200 pesos) par personne (après négociation).
Mais cela ne sera pas si simple, nous avons enchainé les mauvaises surprises ce qui a beaucoup entaché l’expérience:

     Un groupe trop grand:

Après avoir commencé à 4, nous avons au fur et à mesure rattrapés des groupes qui se sont greffés. Nous avons donc fini par être un groupe de 15 personnes pour un seul guide, ce qui n’est vraiment pas optimal. A 15, le rythme n’est pas le même et la sécurité minime (manque de consignes, dispersion du groupe…).

     Un guide menteur :

Alors que nous avions choisi la petite randonnée, le temps passait et la 3ème cascades qui marquait la fin ne venait pas. Donc après avoir peut être demandé 10 fois au guide quel moment marquait la fin de notre marche, nous avons vite compris qu’il nous mentait. Malheureusement, le chemin étant de plus en plus difficile, il n’était plus possible pour nous de faire demi-tour seuls. Comprendre que le guide cherchait à nous avoir tout en nous souriant à grandes dents nous a un peu refroidi !

      Une randonnée dangereuse (même avec un guide):

A certains moment, les passages sont très difficiles, au bord du vide et sans aucune mesure de sécurité. Après avoir marchés dans les cascades ou les cours d’eau, les baskets déjà pas adaptées deviennent très glissantes. Plus on avance dans la randonnée, plus cela ressemble à de l’escalade avec pour seule sécurité, le guide (en CROCS !!!).

Bref, la randonnée à finalement durée 6 h et nous avons plusieurs fois cru ne pas pouvoir y arriver. Dans notre groupe, il y avait des Argentins bien plus agés que nous et moins sportifs, heureusement tout le monde s’encouragait pour ne pas abandonner.
L’expérience à été assez difficile même si aujourd’hui nous en rigolons. A la fin, le guide nous a demandé de payer 31€ (1500 pesos), mais très fatigués et un peu dégoutés de l’expérience nous avons refusés de lui donner plus de 21€ (1000 pesos).


Directon Tucuman au plus vite

Après cette aventure, il est déjà 16h et nous avons pas encore fait 1 kilomètre en direction de Tucuman. Sans perdre de temps, nous prenons la route les muscles engourdis et le ventre vide. On fait donc toute la route d’une traite et on arrive à Tucuman vers 20h30 morts de faim !

Première déception, bien que l’on nous avait vendu la ville, notre première impression n’est pas très bonne. En effet, une mauvaise odeur se dégage de la ville et le quartier de notre appartement n’est pas très accueillant.
Pour le dîner, nous choisissons la facilité… Macdonald ! Puis après une petite marche en ville qui n’améliore pas notre première impression, nous rentrons à l’appartement pour une soirée détente.

 

 

Jour 5 : Tucuman – Buenos Aires

 

Petite grasse matinée pour se remettre de nos aventures de la veille et des courbatures. Après notre check-out, direction le centre ville pour une balade et un petit déjeuner. Finalement, l’heure étant déjà bien avancée, on préfère déjeuner pour ensuite pouvoir prendre la route direction à Buenos Aires.


Un premier asado un peu décevant

Nous souhaitons faire découvrir le célèbre asado argentin à nos amis, donc nous choisissons un restaurant recommandé sur internet : Mi nueva Estancia. Malheureusement, petite déception, le plat de viande ne sera pas aussi phénoménale que d’habitude. Repus, mais pas aux anges, nous quittons Tucuman pour commencer notre grand voyage de retour vers Buenos Aires.

 

L’arrivée à Buenos Aires

Il nous faudra environ 16 heures de trajets pour rejoindre Buenos Aires.
A notre arrivée, direction un café pour attendre l’heure du check-in de notre hôtel puis aller rendre la voiture chez Avis. Après tout cela, nous retournons assez vite à l’hostel pour récuperer un peu de sommeil, car le retour fut beaucoup plus fatiguant que l’aller.

Nos amis ayant leur avion à 4h du matin, on écourte notre sieste pour aller acheter les souvenirs. Les achats faits, on réunis nos dernières forces pour aller fêter la fin du roadtrip à Palermo.

Nos amis partis, nous restons quelques jours à Buenos Aires pour organiser la suite du voyage. Prochaine étape …. le CHILI !!

 

A très vite pour notre prochain récit de Baroude !

 

Articles qui pourraient vous intéresser :

        Nos Bons Plans à Buenos Aires – Bar

         Nos Bons Plans à Buenos Aires – Restaurants

         – Fin de l’Uruguay : de Cabo Polonio à Colonia de Sacramento

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *