Nos baroudes

Santiago : la Capitale Chilienne

Bonjour les Baroudeurs !

Après notre découverte du vin à Mendoza, c’est le moment d’entrer au Chili.

Les trajets de bus entre Mendoza et Santiago du Chili sont quotidiens. Le nôtre nous a coûté 900 pesos par personne (environ 18€). Après avoir patienté 1h au terminal de bus, nous avons finalement pris la route à 7h30. Il faut environ 6h de bus pour arriver à la capitale chilienne (si le passage à la frontière n’est pas trop long).

A savoir, le passage de la Cordillère des Andes à cet endroit de la frontière est très impressionnant. En effet, la route est tellement sinueuse qu’elle est surnommée « Los Caracoles »* (voir photos ci-dessous). Pensez à réserver vos places aux fenêtres pour avoir droit au spectacle ! *Les Escargots

L’Arrivée à Santiago de Chile

Nous sommes donc arrivés à Santiago vers 14h00 ce qui nous a laissé toute l’après-midi pour nous installer. Mais avans tout pour pouvoir nous déplacer dans la ville, nous devons nous procurer la fameuse carte de métro : BIP ! Pour cela, il suffit de se rendre à la station de métro la plus proche.

A savoir :

Que se soit pour acheter la carte de métro BIP ou ne serait-ce que pour la recharger, il faut du liquide.
En effet, nous avons plusieurs fois tenter de payer par carte, mais ce n’est pas possible. Et pire encore, les machines ne rendent pas la monnaie, donc il faut aussi des petites coupures !

A la recherche de notre hostel : le Stopover

La première chose à faire à notre arrivée est de trouver une auberge. Pour la première fois depuis le début du voyage, nous n’en n’avions pas réservé à l’avance. Toutefois, nous avons une liste enregistrée sur Maps.Me. Donc direction le quartier de Nunoa qui n’est pas loin du centre. Après en avoir visité plusieurs, nous finissons au Stopover Hostel.

Bien que l’hostel soit bien situé et qu’il ait de bons espaces communs, notre avis est plutôt mitigé. En effet, les autres occupants n’étaient pas des voyageurs, mais des locataires donc l’ambiance était un peu bizarre. Aussi, notre chambre était vraiment minuscule et non aérée. Compliqué lorsque l’on est backpacker.

Conseil:

Concernant les hôtels, deux choix s’offrent à vous : les réserver à l’avance ou s’y rendre dès son arrivée.
Bien que nous favorisions la première option, nous avons remarqué que parfois (surtout en basse saison) les prix étaient plus avantageux sur place que sur les sites de réserva
tion.
Toutefois, grâce au statut GENIUS chez Booking et les nombreuses offres, cela arrive quand même très peu souvent. Aussi pour une question de gain de temps, réserver à l’avance à ses avantages.

 

Le tant attendu Decathlon !

Après nous être installés et avoir mangé, nous partons visiter les environs pour se faire une idée du quartier. Puis vint l’heure tant attendue, celle de retrouver ce magasin que l’on attendait depuis longtemps… DECATHLON !
Car oui ! Il y a un Decathlon à Santiago, un des rares en Amérique du Sud. Et en vue de la Patagonie, nous avons besoin de nous équiper un peu pour le froid.
Le magasin est assez loin du centre dans le quartier de Las Condes ( Av. Francisco Bilbao 8750
) atteignable seulement en bus ou taxi. Le magasin se trouve dans un grand centre commercial, et même s’il est un peu plus petit et moins bien équipé qu’en France, il fait l’affaire !

 

Notre petite balade nous aura bien fatigué après le long voyage en bus, donc on ne s’éternise pas et on retourne à l’hostel pour dîner puis dodo.

 

 

Découverte de Santiago en 1 jour

 

Aujourd’hui nous avons l’objectif de découvrir (autant que possible) toute la capitale chilienne dans la journée ! Et on commence par le centre ville.

Etape 1 : Le centre ville

Grâce un passage rapide au Centre d’Information Touristique qui se trouve sur la Plaza de Armas, nous détenons toutes les informations nécessaires. En effet, le guide nous a donné une carte de la ville avec l’ensemble des points d’intérêts adapté à nos besoins.

Etant déjà sur les lieux, nous commencons par faire un tour de la Plaza de Armas. On y trouve une jolie place avec jardins et statues, la Cathédrale Metropolitana, et de nombreux bâtiment anciens.

Puis, direction le marché de la ville pour y admirer les étalages de viandes, de poissons, de légumes…
Par contre, en plus des étalages, il y a aussi un immense hall de restauration. Toutefois, les serveurs qui vous sautent dessus pour que vous lisiez le menu en vous suivant sur 5 mètres, ce n’est pas trop notre truc donc nous déguerpissons assez vite !

Notre déjeuner chilien au restaurant Bar Nacional 2

Pour le déjeuner et sur les conseils du guide, nous allons au Bar Nacional 2 qui se trouve derrière la place de Las Armas. Ce restaurant propose toutes les spécialités chiliennes pour un prix acceptable.
Pour deux plats : un Pastel de Choclo* et une Cazuela au Poulet (une sorte de bouillon avec du poulet et des légumes), nous avons payé 19000 pesos (environ 24€).

*Gateau de maïs

A savoir :

Le Chili fait parti des pays les plus cher d’Amérique du Sud !
Par exemple pour un repas au restaurant, l’addition monte vite à 15-20€ par personne juste pour un plat avec une boisson. Et pas forcément pour une qualité très élevée.

Cette différence de prix se fait vite ressentir comparé à l’Argentine par exemple et sur tous les sujets. Que ce soit pour la nourriture, les hôtels, les visites (presque tous les parcs sont payants)…

Rassassiés, nous reprennons la visite par la Plaza Constitucion et son Palais de la monnaie.

Etape 2 : Le Cerro Santa Lucia

Après avoir déambulé dans le quartier historique, on se lance à l’assaut du Cerro Santa Lucia. Plus petit que le Cerro San Cristobal, il prépare le terrain et vaut vraiment le coup.

Ce « petit Mont » est un des plus jolis parcs de Santiago. Malgré sa taille, nous avons réussi à nous perdre aux détours des mini jardins et des statues. Aussi, tout en montant, nous avons pu observer différentes vues de la ville.

Nous avons bien mis 1h pour visiter tout le cerro. Au milieu d’une ville aussi agitée, cela fait du bien de se retrouver au calme, entouré de verdure.

Etape 3 : Le Cerro San Cristobal

Nous attaquons les choses sérieuses dorénavant avec le Mont Saint Cristobal qui se trouve dans le quartier Bellavista. Ce quartier est le plus jeune et festif de la ville, mais nous y reviendrons plus tard.

Pour le Mont San Cristobal, il faut savoir qu’il est I-mmense ! Il est possible d’y monter en bus, en téléphérique, en voiture, à pied ou encore en courant (comme certains très motivés).
Si vous le faites comme nous à pied, nous vous conseillons de prendre le chemin un peu escarpé, mais direct qui évite la route.

Nous avons bien mis 45 minutes pour arriver au sommet: à la Statue de la Vierge !

Tout en haut, on bénéficie d’une vue à 360° sur Santiago, seul hic : la pollution. En effet, Santiago l’une des villes les plus polluée au monde. Nous ne nous en sommes pas rendus compte tout de suite, mais en haut du Mont… plus de doutes. Un énorme nuage gris stagne au-dessus de la ville ce qui donne un sentiment de flou et d’oppression. Dommage…

Etape 4 : Le quartier de Bellavista

Puis, vient l’heure de rentrer, car le soleil se couche. En effet, on nous a plusieurs fois dit que le quartier de Bellavista pouvait être insecure le soir.

Bon, en fait, nous nous sommes perdus sur le retour, donc 1h30 plus tard nous arrivons enfin à Bellavista dans la nuit totale. Nous constatons alors que le quartier est très vivant et pleins d’étudiants profitants de l’happy Hour. Nous sommes très loin de l’image dangereuse que l’on nous avait décrite.

En nous baladant dans les ruelles, nous tombons sur un lieu où sont réunis des dizaines de bars et de restaurants. Pour nous remettre de notre marche, nous craquons pour une petite bière, malheureusement, elle ne sera pas à la hauteur des cervezas artisanales argentines.

 

Départ rapide de Santiago

 

Santiago a beau être une grande capitale, nous avons eu l’impression d’avoir fait le tour en une seule journée. Le temps gris et la pollution ambiante ne nous donnent pas vraiment envie de rester plus longtemps.

De plus, tout le monde nous a conseillé d’aller visiter Valparaiso qui se trouve à 1h30 de Santiago sur la côte. Pour finir de nous convaincre, la ville est connue pour la fête et son street-art.

 

Par conséquent, nous décidons de partir dès le lendemain après midi pour Valaparaiso !

La suite de nos aventures très bientôt !

Ciao les Baroudeurs.

Nos Bons Plans sur SANTIAGO

🍴 Où manger ?

Bar Nacional 2 ♥♥♥

Le restaurant typique chilien en plein ccentre de Santiago. C’est l’endroit idéal pour goûter la gastronomie chilienne et pour un prix acceptable pour le Chili.
Petit conseil : avant de vous y rendre renseignez-vous sur la gastronomie chilienne. Nous avons été surpris de découvrir que la Cazuela de poulet était une soupe haha.
Pour deux plats, nous avons payé 19.000 pesos chiliens (environ 24€).

Adresse: Huérfanos 1109, Santiago, Chili
Prix: €€
Site internet

 

🍸Où boire un verre ?

Patio Bellavista ♥♥♥

Ce n’est pas un bar, mais plutôt un patio où l’on trouve des dizaines de bars et de restaurant. Au coeur de Bellavista, c’est le lieu où commencer sa soirée et profiter des Happy Hour !

Adresse: Entre les rues Pio Nono et Constitucion, Bellavista, Santiago, Chili
Prix: €€
Site internet

🛏️ Où dormir ?

Le Stopover Hostel ♥♥

Bien que notre avis est mitigé sur cet hostel nous tenons à vous donner l’adresse. En effet, nous n’avons pas apprécié l’ambiance et le manque de confort de la chambre. Mais, l’hostel reste peu cher, dans un bon quartier et avec de grands espaces communs. Donc, pour une ou deux nuit, cela peut rester une option.

Adresse: Mujica 0255, Ñuñoa, Santiago, Chili
Prix: €
Site internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *