Nos baroudes

Valparaiso : Ville de la fête et du Street Art

Salut les Baroudeurs !

 

Valparaiso est une des villes les plus connues des voyageurs au Chili et cela pour plusieurs raisons:

  • elle est dotée d’une grande université où de nombreux étudiants étrangers viennent en échange. Cela participe fortement à son ambiance jeune et dynamique.
  • elle est connue pour sa vie nocturne. Il n’est pas difficile de trouver un bar ou une boite de nuit ouvert et ce peu importe le jour de la semaine.
  • Enfin, un autre atout de la ville est son art de rue. Dans les quartiers de Cerro Concepcion et Cerro Alegre, les tags et fresques s’enchainent à chaque coin de rue.

Depuis le début de notre voyage, de nombreux backpackers nous ont recommandé Valparaiso pour ces raisons. C’est pourquoi nous sommes vite partis la découvrir après Santiago.

Jour 1 : Premiers pas dans la ville

 

Rejoindre Valparaiso depuis Santiago

Pour rejoindre Valparaiso depuis Santiago, rien de très compliqué. En effet, tous les bus qui vont ou partent de Valparaiso passent par Santiago. Donc, il suffit de faire son choix entre les dizaines de départs quotidiens.
Vous pouvez soit acheter vos billets de bus sur internet ou alors comme nous vous rendre au Terminal Alameda Santiago. Le terminal se trouve juste en face de la station de métro « Universidad de Santiago ».

De notre côté, nous souhaitions partir vers midi et après avoir fait le tour des compagnies, la plus avantageuse était Turbus. Turbus est une des plus grandes compagnies du Chili et aussi une des plus appréciées, donc tout bon pour nous.
Pour un ticket, nous avons payé 3 900 pesos chilien (environ 5€).

Copyright Turbus

Conseil:

Pour une même compagnie de bus, les prix des tickets peuvent changer selon l’horaire. Donc si vous avez un budget à tenir comme nous, nous vous conseillons de faire une petite étude comparative sur place.
Aussi, les sites de réservation ne proposent pas toutes les compagnies de bus, donc vous pourrez passez à côté de bonnes affaires ou de certains horaires.

 

Notre arrivée à Valparaiso

Après un peu moins de 2h de route, nous voilà déjà arrivés au terminal de bus Rodoviario. Ce dernier se trouve en plein centre, dans la partie basse de la ville.

Première étape (comme d’habitude) : aller déposer les sacs à l’hostel.

Pour éviter de « galèrer » à chercher un hostel dans la rue comme à Santiago, nous avons réserver cette fois à l’avance. Notre choix s’est porté sur le « Muffin Hostal« , car il se trouve à 5 minutes à pied du terminal et qu’il était dans les moins cher avec de très bons commentaires.

Un peu plus de précisions sur notre séjour au Muffin Hostal.

Concernant sa localisation, il se trouve en plein quartier populaire juste au dessus du marché de la ville. C’est un quartier moins branché et sécure, mais aussi moins cher et plus authentique.
Le Muffin hostal à la particularité d’être choisi par grand nombre de Backpackers ce qui offre une ambiance propice aux échanges et rencontres. L’hôtel organise aussi des activités et participe à cet état d’esprit.
Par contre, petit bémol qui peux en rebuter plus d’un, l’hôtel se trouve au dessus du marché et plus précisément d’une boucherie. Donc si vous avez la mauvaise chambre (comme nous), vous pourrez être réveillés à 7h00 par de la cumbia à fond et des odeurs de viande. Pas top.

A savoir :

Beaucoup de voyageurs préfèrent se loger dans les hauteurs de la ville. Par exemple, les quartiers de Cerro Concepcion et de Cerro Alegre sont très prisés pour leurs côtés bohèmes et arty.
A vous de choisir selon vos envies.

 

Petite Balade dans le « Plan »

Le Plan représente la partie basse et plate de Valparaiso en contradiction avec les quartiers Cerros.

Après nous être installés, il ne nous reste plus de 3 heures avant le coucher du soleil. Donc nous nous motivons pour aller visiter les alentours de l’hôtel.
Nous commençons par nous diriger vers le bord de mer pour mieux cerner cette ville portuaire. Mais malheureusement, nous nous retrouvons face à une route très passante. Nous sommes un peu loin du calme d’une ville balnéaire. Nous longeons quand même quelques temps les quais en croisant quelques parcs et places.

Mais arrivés à la Plaza Simon Bolivar, très prisée des enfants avec tous ses manèges, nous préférons continuer par l’intérieur de la ville. Les rues sont assez étroites et un peu sales, mais notre regard est plutôt attiré par les nombreux bâtiments historiques qui nous entourent.

Pour finir la balade, nous découvrons la célèbre Plaza Sotomayor. Mais nous en apprendrons plus sur ce beau lieu un peu plus tard.
Après toute cette marche, c’est le moment de rentrer dîner à l’hotel.

 

Soirée Made In Valparaiso

Comme nous l’avons déjà dit, Valparaiso est la capitale chilienne de la fête et nous allons le découvrir.

Pour commencer, ce soir c’est concert live de cumbia à l’hostel. Tout le monde se retrouve sur la terrasse pour un apéro en musique avant de sortir. Car en plus de la soirée concert, l’hotel offre la possibilité d’aller dans une boîte de nuit de Valparaiso avec l’entrée gratuite jusqu’à 1h du matin.

Pendant l’apéro nous faisons la connaissance de deux Allemandes dont une jeune étudiante qui repart le lendemain à Santiago pour rentrer. Alors bien que nous sommes un peu fatigués par la journée, nous nous réveillons pour l’accompagner dans sa dernière soirée.

Donc, direction la boîte « Terraza Bellavista« , mais en taxi, car le gérant de l’hotel nous déconseille de nous promener la nuit dans le quartier.
La boite est assez grande avec une salle dans le genre reggaeton et une terrasse avec une superbe vue et un style plus électro. Une bonne soirée en groupe malgré les prix très élevés des cocktails. Mais pas de surprise, nous sommes tout de même dans la ville de la fête et au Chili !

A savoir :

Valparaiso est une ville touristique  très prisée, mais c’est aussi une ville où il faut faire attention.
En effet, on vous dira souvent de rester en alerte, surtout la nuit. Comme dans toute ville, il faut donc faire attention à ses affaires sans entrer dans une psychose et favoriser les taxis la nuit.

 

Jour 2 : Le Street Art de Valparaiso

 

 

Ce matin réveil un peu difficile après la soirée de la veille, mais nous avons un programme à tenir.

Tout d’abord, nous devons nous lever à l’heure pour le petit-déjeuner de l’hostel. Et ca vaut le coup. Au Muffin hostal, le petit déjeuner est diversifié et sain avec du pain maison !
Puis nous nous accordons une pause pour nous mettre à jour sur le blog, appeler la famille et suivre les actualités.

Mais le plus important c’est notre rendez-vous de l’après-midi. Sur les conseils des volontaires de l’hostel, nous allons participer à un Free Tour sur le Street art de Valparaiso. Nous avons fait notre visite avec la société « Free Tour Valparaiso«  que nous devions retrouver Place Anibal Pinto à 15h00. La visite se fera en anglais et durera environ 3h tout de même.

A savoir :

A Valparaiso, il y a deux Free Tour immanquables : celui sur le Street Art et celui sur la visite historique de la ville. Il existe plusieurs sociétés de Free Tour à Valparaiso dont certaines proposent des tours en français.

 

Première partie du Free Tour : La Plaza Anibal Pinto et le Funiculaire

Nous retrouvons notre groupe Place Anibal Pinto un peu avant 15h00 (il vaux mieux toujours arriver un peu en avance). Notre groupe est multiculturel, en effet, il y a des Français, Allemands, Américains…

Nous commençons la visite par cette place.
Son histoire est un peu atypique, car à l’origine il y avait la mer à cette endroit. La ville de Valparaiso à en partie été construite sur la mer et la limite de cette expansion est justement la Place Anibal Pinto.
Petit rappel de ce lien avec la mer, la jolie statue de Neptune qui orne la Place et qui est l’oeuvre d’un français Vital Dubray. Autre beauté de la place, son bâtiment ancien vert et beige entouré de palmiers.

Ensuite, nous prenons la direction des hauteurs de la ville. Pour cela, nous allons avoir la chance de prendre l’Ascensor Reina Victoria.
Avec le Tour, nous avons la chance de monter dans un des nombreux funiculaires colorés de la ville et gratuitement ! C’est assez impressionant, car le système parait un peu rustique et ancien. En plus, la montée est très raide, mais cela permet d’avoir une très belle vue sur la ville.

Troisième Partie : Les Cerros Alegre et Concepcion

Le Funiculaire nous mène directement au quartier du Cerro Alegre.
Et plus précisément, nous tombons nez à nez avec l’Hotel Casa Vander, bâtiment emblématique de Valparaiso.

A la sortie du funiculaire, se trouve aussi une fresque colorée qui reprend des personnages d’un dessin animé chilien connu. Chaque personnage est un animal qui symbolise une humeur ou un caractère.  Nous retrouvons par exemple un poisson à la langue bien pendue et donc qui aime les ragots.

Nous continuons la visite avec des miradors et d’autres fresques Street art tel que « L’Homme qui tient un bocal à poisson » de Mr. L.
Au détour des Paseo Gervasoni et Atkinson, la visite va plus se concentrer sur le Steet Art. A chaque fresque ou tag où l’on s’arrête, le guide nous explique sa signification et nous parle de l’artiste qui l’a réalisé.

A savoir :

Le guide nous explique que le street art est aujourd’hui un moyen de faire augmenter la valeur des biens immobiliers. Les artistes sont donc aujourd’hui solicités par certains propriétaires.

Les ruelles des Cerros sont pavées et colorées ce qui nous plonge dans l’ambiance bohème. Rajouter à cela de nombreux petits restaurants et café, et voilà  un quartier qui semble très agréable à vivre !

Puis nous commencons à redescendre vers la ville basse en passant devant le très beau Palacio Barburizza. Ce palais qui nous rappelle le style Normand est aujourd’hui un musée.

Quatrième Partie : Une pause goûter

Avant de finir le tour, le guide fait un arrêt au Delicias Express, la meilleure adresse d’empanadas à Valparaiso ! Avec 80 variétés, c’est LE lieu où essayer les empanadas made in Chili.
Les empanadas chiliens sont très différents de ceux d’Argentine. Beaucoup plus gros (presque deux fois la taille) et plus souvent proposés frits, les empanadas sont aussi une religion au Chili.

Bien que nous ne sommes pas obligés de consommer, on se laisse tenter pas une empanadas au poulet à partager.

Fin du Free Tour sur la Plaza Sotomayor

Pour terminer le tour, nous (re)découvrons la Plaza Sotomayor qui marque l’entrée du quartier Barrio Puerto.
Le guide nous donne ses dernières explications sur les bâtiments qui l’entoure : le Commandant en Chef de la marine chilienne, la statue des héros d’Iquique et la caserne de pompier ancienne. Nous en apprenons aussi un peu plus sur l’histoire du port de la ville. C’est un lieu à voir !

Puis c’est finalement l’heure de le remercier et de le payer. Le principe du Free Tour est qu’il n’est pas vraiment gratuit, mais c’est à nous de décider combien nous donnons d’argent au guide. Pour ce Free Tour de tout de même 3h, le guide était vraiment bien et intéressant. Nous lui avons donné 5 000 pesos chilien (environ 6,5€), somme qui nous avait été conseillée par l’hostel.

Petit coucou aux lions de mer avant de retourner à l’hostel

Après le Free Tour qui s’est déroulé sous la grisaille, nous profitons d’une éclaircie pour aller voir le spot des Lions de mer.

Les volontaires du Muffin Hostal nous ont parlé la veille d’un lieu où d’énormes lions de mer font bronzette. Ce lieu se trouve au « Puerto Deportivo de Valparaiso » qui se trouve en face de la station de train Baron.

Bon le lieu n’est pas fou, surtout qu’il faut traverser la grande route très passante. Mais le spectacle des lions de mer nous fera rire quelques minutes.

Puis retour à l’hotel pour une soirée plus calme que la veille.

 

Jour 3 : Le tour des Miradors

 

Pour notre dernier jour sur Valparaiso, nous avons la chance d’avoir le soleil avec nous !
Par conséquent, nous allons en profiter et passer la journée dehors à découvrir les derniers points d’intérets de la ville.

L’avenue Alemania et ses Miradors

A Valparaiso, les miradors sont très nombreux et rien de mieux qu’un beau soleil pour avoir une vue dégagée sur la ville. L’endroit idéal pour en profiter, c’est l’avenue Alemania qui traverse toute la ville dans ses hauteurs.

C’est donc parti pour de la grimpette. Une vue, ca se mérite !
Puis, nous enchaînons entre miradors et street art que l’on retrouve à chaque coin de rue. Même en dehors des quartiers phares, le street art est toujours présent.

La Casa de Pablo Neruda

En avançant dans l’avenue Alemania, nous voyons au coin d’un virage que la célèbre Maison de Pablo Neruda n’est pas loin.
Cette maison est aujourd’hui devenu un musée qui contient des oeuvres du poète, écrivain, diplomate, homme politique et penseur (rien que cela) chilien.

A notre arrivé, le musée est envahi par un groupe de touristes et nous n’avons pas trop envie de faire la queue leu leu dans les salles. Donc nous nous baladons dans le joli petit jardin du musée puis nous reprenons notre balade.

La prison réhabilitée de Valparaiso

Pour la suite, nous continuons dans les hauteurs de la ville, mais un peu plus bas pour rejoindre l’ancienne prison de Valparaiso. C’était une prison jusqu’à la fin des années 90 puis elle fut transformée en Parc Culturel dans les débuts des années 2000.
Le pari de la ville a donc été de réhabilité ce lieu qui fut le théatre d’années difficiles sous la dictature, en lieu culturel tout en rendant hommage au passé.

La visite est gratuite et le lieu très intéressant. Il reste des bâtiments de l’ancienne prison et les découvrir pleins de photos et de témoignages offre une expérience très forte. Difficile de rester insensible au lieu et son histoire.

Vous pouvez aussi avoir une très belle vue sur la ville du haut de cette colline.

Les cimetières hauts perchés

Une autre spécificité de la ville est: la présence de cimetières placés sur des collines, dans les hauteurs de la ville.

Un peu comme à Buenos Aires, les cimetières de Valparaiso sont très grands et surtout composés de stèles très variées dans leurs tailles ou décorations.
Bien que peu joyeux, les cimetières sont aussi le reflet de l’histoire et de la culture du Chili.

Puis, après un détour par le port pour le coucher de soleil, nous retournons à l’hôtel.
Ce soir ca sera encore une soirée calme après toute cette marche, car demain nous reprenons la route.
Notre destination est Pichilemu, la Capitale du Surf après une escale obligatoire à Santiago.

Nous vous disons donc à très vite pour nos prochaines aventures chilienne !

Ciao !

Nos Bons Plans sur VALPARAISO

 

🍴 Où manger ?

Delicias Express ♥♥♥♥

Avec ses 80 recettes d’empanadas différentes, ce lieu vous permettra de découvrir l’étendue des possibilités qu’offre ce simple chausson frit. Du simple « Jamon Y queso » au plus élaboré « Queso-Champinones-Espinaca-Cebolla-Crema », il y en a pour tout les goûts et toutes les bourses.

Adresse: Urriola 358, Valparaíso, Chili
Prix: €
Site internet

 

Où sortir danser ?

Terraza Bellavista ♥♥♥

Une des nombreuses boîtes de nuit de Valparaiso. Le club se compose de deux « salles », une à l’intérieur dans une ambiance reggaeton et la terrasse dans une ambiance electro. La terrasse offre une superbe vue sur toute la ville et ses lumières. Par contre, point négatif, le prix des consommations (mais un peu comme dans tous les clubs).

Adresse: Blanco 1285, Valparaíso, Chili
Prix: €€€
Site internet

 

🛏️ Où dormir ?

Le Muffin Hostal ♥♥

C’est un hostal 100% Backpacker avec une bonne ambiance, mais une localisation peu avenante. Au dessus d’une boucherie, l’odeur de viande toute la journée et un réveil en musique peuvent être très fatiguants.
En revanche, +1 pour le petit dejeuner.

Adresse: Guillermo Rawson 276, Valparaíso, Chile
Prix: €
Site internet

Articles qui pourraient vous intéresser :

     – Santiago : La Capitale Chilienne

     – Mendoza : La Capitale Argentine du vin

     – Roadtrip au Nord Ouest de l’Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *